Un reservoir de billes en resine au look d’un chargeur de G36 (ou autre)

En cours de rédaction et de realisation, merci de revenir régulièrement voir l’évolution du tuto !!

Qui ne s’est jamais dit : “fait chier ces bouteilles d’eau” avec les billes dedans.

Quand on est en partie longue, on a 3 solutions pour avoir des billes à dispo et éviter la pénurie :

  • Avoir une palanquée de chargeurs sur soi,
  • avoir une ammobox
  • avoir quelques bouteilles d’eau avec des billes dedans (mais c’est pas trés esthétique).

j’ai voulu par ce tuto vous montrer étape par étape comment mouler une carcasse de chargeur qui servira de réservoir de secours dans la poche pour faire un rechargement express de vos vrais chargeurs.

c’est plus esthétique et réaliste à avoir sur soi plutôt que des bouteilles d’eau.
(c’est mon opinion et je la partage … ^^)

J’ai pris comme modèle un chargeur de G36, car c’est celui de ma réplique, et j’avais que ça sous la main, mais le principe reste le même pour un autre chargeur.

Donc si cela vous intéresse, voici un petit tuto. Il n’est pas extrêmement difficile à réaliser, mais il demande qu’en même quelques bonnes notions de bricolage et l’achat de matières premières qu’on ne trouve pas forcement dans les magasins de bricolage (je pense au silicone de moulage principalement). Après, si vous êtes soigneux, ça devrait le faire.

Voyons déjà le principe général :

Sommaire :

1. Matériel nécessaire
2. Le moulage négatif de la coque
3. Le résinage de la coque
4. L’assemblage
5. Le système de fermeture
6. La finition
7. Quelques Conseils pour bien réussir

 

1. Matériel nécessaire

Pour le matériel, il vous faut :

Un pot de silicone NV, c’est un silicone liquide qui permet de mouler une pièce par coulée et offre un démoulage aisé de part son élasticité. Le moule obtenu peut être réutiliser plusieurs fois et tient longtemps dans le temps. De plus la finesse de moulage est au micron, donc très précis. Ce silicone est un bi-composant (silicone+durcisseur). Environ 25 Euros les 500gr (prévoir l’achat d’un kilo, fonction de la taille du chargeur)

Un pot de pâte de démoulage pour éviter que lors du moulage d’un moule en 2 parties, ces 2 parties ne collent entre elles, environ 4 Euros

un pot d’additif anti-bulles d’air, ce n’est pas nécessaire, mais fortement recommandé pour obtenir un moule propre pour que lors de l’application de la résine, le pièce obtenu n’est pas de défaut. Environ 5 euros

 

 

 

De la résine de stratification (est pas d’inclusion, cette dernière étant plus élastique). On en trouve dans les magasin de bricolage. elle est bi-composée, la résine + le durcisseur (environ 15 Euros)

Un pinceau pour appliquer la résine

des gants latex car la résine ça colle les doigts et le silicone ça met une pâte blanche sur les doigts chiant à enlever.

 

 

 

 

 

En plus vous avez besoin de tissu de verre, c’est comme du tissu, mais c’est de la fibre de verre, on en trouve dans les magasins de modélisme.

Et des ciseaux pour découper le tissu de verre

 

 

 

 

 

et bien sur le matériel standard de bricolage, a savoir :

  • cutter
  • tourne-visses
  • plan de travail protégé par du carton et bien horizontal
  • chiffon
  • du carton et du scotch pour faire coffrage pour le moulage
  • une pièce bien aéré, car la résine ça pue :o
  • éventuellement de l’acétone pour nettoyer les outils de la résine (et les doigts accessoirement) ;)
  • une dremel avec disque de coupe et une fraise de ponçage
  • et du temps (c’est long le séchage)

Bien maintenant que nous sommes équipés et prêts, passons aux choses sérieuses …

2. Le moulage négatif de la coque

Dans un premier temps nous devons préparer la coque du chargeur pour permettre le moulage en silicone.

Prenez le chargeur et si possible démontez le contenu de la coque (le réservoir + le mécanisme du ressort). Vous devriez avoir juste la coque vide et le pied du chargeur dans mon cas.

Prenez du scotch et bouchez correctement les trous (en haut et en bas du chargeur). Les trous de visses éventuels peuvent être soit laissés libres, cela permettra au silicone d’en prendre l’emprunte, soit bouchés avec la visse, de manière à ce que le moulage donne l’illusion de la présence de la visse.

Ensuite préparez un coffrage en carton, légèrement plus grand que le chargeur qui va permettre le moulage avec le silicone. Prévoir aussi en hauteur 1.5 à 2 fois plus haut que le chargeur.

Le but de ce coffrage est de faire 2 moules l’un sur l’autre, un faisant juste une petite épaisseur du chargeur, puis un autre les restant du chargeur.

Une fois le coffrage bien scotché et bien étanche, nous allons préparer le moulage du 1er demi moule.
Commencer à verser du silicone dans un “bol” pour le mélanger au durcisseur. Évaluer à peu près la quantité pour avoir une coche de silicone de 1cm dans le fond de votre coffrage et 0.5cm de hauteur sur les cotés du chargeur. Le but étant de faire le fond et juste l’épaisseur de la paroi latérale du chargeur.
Une fois la quantité évaluée, mélangez l’additif anti-bulles avec le silicone (et respectez le dosage indiqué par le constructeur. IL FAUT TRÈS BIEN MÉLANGER, sous peine de mauvais résultat : le mélange doit bien être homogène. Il est théoriquement demandé de laisser la pâte obtenue reposée 1 à 2 minutes pour que les bulles remontent naturellement.
Une fois mélange, dosé le durcisseur faiblement : pour mon silicone, il était préconisé entre 1% et 2%.
Par expérience et avec le nombre d’essais que j’ai effectué, je vous conseille de faire un sous dosage (environ 0.8%). Ça mettra plus longtemps à durcir, mais au moins le silicone ne prendra pas trop vite.
Comme précédemment, MÉLANGER CORRECTEMENT. Un mauvais mélange fera que votre silicone ne durcira pas par endroit laissant du silicone encore liquide et donc un risque de mélange avec la résine ensuite (ça fait dégueux et il y a un risque que la résine ne sèche pas correctement).
Avec le sous dosage indiqué, vous aurez largement 30 min pour ajuster votre moulage. Il faudra attendre au moins 24H pour passer à l’étape suivante pour bien laisser sécher le 1er moule en silicone.

Ensuite, faite un lit de silicone au fond de votre coffrage (entre 0.5cm et 1cm d’épaisseur fonction de votre forme de chargeur).
Puis poser le chargeur à plat sur le coté sur le lit de silicone. Appuyez un peu dessus pour que le chargeur adhère bien au silicone (en le bougeant sur les cotés si votre chargeur dispose de patte de fixation ou de “recoins”). Au final, verser le reste de silicone pour recouvrir les côtés du chargeur (ou au mieux, la moitié de l’épaisseur du chargeur).
Laissez sécher tranquillement en vérifiant pendant la première heure que le chargeur ne coule pas au fond du coffrage, mais vu la viscosité du silicone et la surface large du chargeur, ça ne devrait pas arriver.

A la fin vous devez obtenir un moule équivalent a celui ci.

Je vous conseille à ce stade de ne pas démouler votre chargeur. Nous allons passez immédiatement a la confection de la deuxième partie du moule, celui du haut.

Dans un premier temps avant de préparer le silicone vu comme précédemment, nous allons enduire notre moule silicone sec avec la pâte de démoulage. Cette pâte a la propriété de permettre au moule sec de ne pas adhérer au silicone liquide que nous allons verser par dessus.
Il faut donc bien enduire le tour du moule avec cette pâte, je vous conseille aussi d’en mettre entre la paroi du coffrage et le haut du moule, on est pas à l’abri qu’un peu de silicone coule à cet endroit et adhère légèrement au premier moule.
Ne vous inquiétez pas si vous en mettez sur le chargeur, normalement, cette crème de démoulage est à base de produit naturelle et ne devrait pas “bouffer” le plastique ou le métal peint (moi j’ai pas eu de problème, maintenant, faites un essai avant, on connais Murphy …).

Une fois préparé, refaite une quantité de silicone suffisante pour recouvrir le chargeur de 0.5cm a 1cm de silicone. N’ayez pas peur, vous verrez, ça se démoule tranquille sans forcer. Vous retrouverez votre coque de chargeur original intacte.
Versez votre mélange sur le chargeur.
REMARQUE : afin d’éviter des Grosses bulles, partez d’un bord, puis tournez autour du chargeur pour remplir le bord du coffrage. Au moment de rejoindre votre point de départ, versez très doucement pour éviter de coincer une bulle, puis finissez par remplir le dessus du chargeur par bandes.
Une fois coulée, pressez légèrement le bord du coffrage pour bien repartir le silicone sur les parois. Si vous avez bien versé, vous n’aurez même pas besoin de faire cette manip.

Laissez sécher au moins 24h, du fait du sous-dosage.

Un fois que vous êtes sûr que le silicone et bien sec, décoffrer le moule puis séparer délicatement  les 2 parties du moule.
ALLEZ-Y DOUCEMENT pour ne pas arracher ou déchirer le moule en fonction des formes de votre chargeur. Par exemple un chargeur de M4 est lisse, donc pas de problème, pour un G36, il y a les pattes d’attaches, donc allez-y molo !

Une fois démoulé, laisser les 2 parties du moule sécher encore 24 Heure pour qu’au cœur et à l’intérieur ça soit bien sec.
Vous pouvez couper légèrement les défauts de moulage sur les bords du moule, ça peut nous gêner après. Utilisez pour cela des ciseaux, ça coupe très facilement. Par contre, si vous avez des aspérités dans le moule (bulles) ou un défaut de moulage, c’est trop tard a rattraper, il vaut mieux laisser comme ça et on retouchera plus tard (en ajoutant de la résine ou en ponçant le surplus)

les petits points noirs sont des trous faits par des bulles (comme j’ai fait le tuto a postériori, pour ces moules je n’avais pas utilisé de l’anti-bulles)

3. Le résinage de la coque

Maintenant que nous avons nos 2 demi moules, il va falloir faire le moulage de 2 coques vides. On ne peut pas faire couler la résine directement sinon on va avoir un bloc de résine et donc pas de creux.

Le principe est de faire une coque, en mettant successivement de la résine, du tissu de verre, de la résine, du tissu, etc… sur les bords de nos demi-moules pour avoir ensuite 2 demi-coques que l’on va coller et assembler pour former le chargeur creux.

Ce qui suit s’applique pour les 2 demi-moules, a fortiori pour les 2 demi-coques.

Première étape, faites votre résine : dosé votre résine a 1% (ou fonction des spécifications constructeur). Il faut que la résine reste liquide suffisamment longtemps (compter 15 minutes) pour pouvoir la travailler au pinceau.

Une fois la résine prête, coupée une ou des bandes de tissus de verre un peu plus longue que vos moules. Le tissu doit épouser la forme du moule, au besoin, en fonction de la forme biscornu du chargeur, il sera nécessaire de mettre plusieurs petites bandes de tissus qui se chevauchent au lieu d’un grand morceau. (C’est ce que j’ai fait pour mon chargeur de G36).

Appliquer un peu de résine, cette première couche est importante, car c’est elle qui va nous “remplir” les reliefs du moule (les attaches du chargeur, les rebords, etc..). N’hésitez pas à bien remplir ces zones, et ensuite poser le tissu dessus.
Avec un pinceau, tapoter doucement pour que le tissu s’imbibe bien de résine.

Pour les bords, c’est pareil, il faut mettre le tissu et ensuite tapoter avec le pinceau dans les coins pour bien bourrer le tissu dans l’angle, sinon, vous n’aurez pas un joli bord sur votre coque résine.

Laisser sécher chaque couche de résine/tissu jusqu’à ce que la résine soit bien dure.

Répétez plusieurs fois ces étapes (3x au moins). C’est ce qui va durcir vos coques. La résine seule est cassante, le tissus lui apporte une solidité et un maintient.

Au fur et à mesure que vous passez vos couches, pensez à “remplir” les bords verticaux avec de la résine, de manière à ce que les bords et angles du chargeur soit bien net, car le tissu ne permet pas de faire les détails.

Une fois terminée, voici ce que vous devez obtenir :

Nous allons maintenant démoulé les deux demi-coque, SOYEZ DOUX pendant le démoulage, allez-y molo encore une fois, “grosse brute s’abstenir” …

on peut voir, malgré les photos moyennes que le moulage est très précis. Si vous avez bien réaliser les étapes proprement, vous devriez voir sur vos coques en résine les sérigraphies du chargeur d’origine (et là on se dit, trop beau, je suis content, j’ai bien travaillé, l’auto-satisfaction n’a jamais fait de mal à personne) ;)

La prochaine étape après un nouveau temps de séchage, c’est labourage, couper la résine et le tissu qui dépassent des bords de la coque. Pour cela, on peut utiliser une dremel avec un disque de coupe, et on avance doucement avec assez de précision pour avoir un bord bien droit (ou le plus possible, après on comblera au collage).
Il faut aussi poncer la coque pour supprimer les défauts ou aspérités de la coque dû aux bulles dans le silicone. Normalement vous ne devriez pas avoir trop de défaut si vous utilisez de l’anti-bulle dans le silicone.
Si jamais vous avez des bosses sur la coque, poncez les a la dremel ou au papier de verre,
Si vous avez des trous dans la coque, comblez avec de la résine au pinceau et après séchage, poncez le surplus du remplissage.

a la fin ou obtient ça :

une fois les 2 coques ébavurés, à l’assemblage on aura ça :

A cause de problème de moulage, j’ai coupé les 2 bitognots d’attaches en bas du chargeur pour faire propre. En plus ca me sert a rien, donc supprimé, zou !

4. L’assemblage

5. Le système de fermeture

6. La finition

7. Quelques Conseils pour bien réussir

Silicone :

  • ne jamais compléter le silicone liquide avec un autre mélange de silicone : le dosage ne sera pas le même et le silicone ne durcira pas de la même manière dans le mélange. Il vaut mieux en cas de manque de quantité de silicone attendre que le silicone durcisse et ensuite recouler du silicone en complément par dessus SANS mettre de crème de démoulage. Ça devrait adhérer et faire un seul moule.
    Le mieux, c’est de prévoir la quantité suffisante au départ ;).
  • Le dosage doit être très précis, contrairement à la résine : Faites votre dosage avec une balance : Le silicone indiqué en photo comporte un flacon de durcisseur qui possède un compte goutte, 40gts = 1gr de durcisseur, donc avec le poids obtenu à la balance, on peut doser précisément les additifs.

Résine :

  • Comme pour le silicone, ne jamais compléter la résine liquide avec un autre mélange de résine: le dosage ne sera pas le même et la résine ne durcira pas de la même manière dans le mélange. Vous aurez une magnifique déformation de votre pièce, non rattrapable. Il vaut mieux en cas de manque de quantité de résine attendre que la résine durcisse et ensuite recouler de la résine en complément par dessus Le mieux, c’est de prévoir la quantité suffisante au départ ;).
  • Le dosage est moins précis que pour le silicone : en général, je mets un bouchon de durcisseur pour 100gr de résine. Avec un dosage de ce type vous avez largement le temps de couler ou fixer le tissu de verre avec la résine. Elle va commencer durcir au bout de 30min environ.
This entry was posted in Bricolage / Personnalisation. Bookmark the permalink.

One Response to Un reservoir de billes en resine au look d’un chargeur de G36 (ou autre)

  1. enduit mur says:

    Very nice post. I just stumbled upon your blog and wished to say that I have truly loved browsing your blog posts. After all I will be subscribing to your feed and I hope you write once more soon!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>